Une façon de mettre les designers face à leurs responsabilités et un discours qui questionne sur l’existence d’une profession réglementée, la labelliser. Cela permettrait peut-être de revaloriser la reconnaissance et l’importance du design ? Cela mettrait aussi sur la touche bon nombre de designers autodidactes ? À quand le serment d’Hippocrate du designer ? En faut-il un ?

Découvrir l’article > Graphism.fr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *