Les réseaux sociaux d’entreprise sont-ils vraiment utiles ? Dans leur forme actuelle, pas vraiment, tranche un rapport produit par la chaire intelligence RH et RSE de l’IGS, avec le cabinet BDO. Ils seraient même plutôt contre-productifs : si les grandes entreprises françaises s’y convertissent (58% ont déjà franchi le pas et 26% veulent le faire à court terme) c’est parce qu’elles espèrent que les nouveaux outils numériques vont aider à « transformer les comportements », « dématérialiser les process RH », « favoriser la communication » et « libérer les énergies créatrices dans l’entreprise », d’après une enquête de mai 2017 du Journal du CRM.

Les réseaux sociaux d’entreprise sont-ils vraiment utiles ? Dans leur forme actuelle, pas vraiment, tranche un rapport produit par la chaire intelligence RH et RSE de l’IGS, avec le cabinet BDO. Ils seraient même plutôt contre-productifs : si les grandes entreprises françaises s’y convertissent (58% ont déjà franchi le pas et 26% veulent le faire à court terme) c’est parce qu’elles espèrent que les nouveaux outils numériques vont aider à « transformer les comportements », « dématérialiser les process RH », « favoriser la communication » et « libérer les énergies créatrices dans l’entreprise », d’après une enquête de mai 2017 du Journal du CRM.

Effectivement, l’étude souligne que 87% des contributeurs d’un groupe appartiennent à l’équipe du manager qui l’a créé. « Au final, la machine à café reste bien plus efficace pour échanger de manière libre et informelle entre salariés dans une grande entreprise« , conclut l’universitaire.

Article complet > Latribune.fr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *